Le Diagnostic : Ballottage (très) favorable pour la PNM !

En venant à bout de Senas samedi (73-56), les Seniors Garçons s’assurent le maintien à 90%. Les Seniors Filles concèdent leur 3e défaite consécutive 47-63 face à la SCO Ste Marguerite. Doc Cha, coach de la bagarre, nous livre son diagnostic ! 

RF2 : Le syndrome des 23 points

En quête de rachat après leur faillite offensive du match précédent, les seniors filles, portées par Fania (16 points) ont bien démarré la rencontre en prenant une petite avance à la fin du 1er quart temps (15-10).  

Arrivées à 24 points à 3 minutes de la fin du second quart temps, elles n’ont plus marqué pendant 8 minutes à cheval sur la 2e et la 3e période. Ajouté à un relâchement défensif aux retours des vestiaires, nos filles ont laissé leurs adversaires du jour prendre le large. Malgré les nombreuses tentatives et le soutien du public, elles n’ont pas réussi à revenir dans le match et concèdent leur 3e défaite consécutive 47-63. 

PNM : Le maintien c’est maintenant ! 

On attendait une victoire de référence à domicile de la part de nos Seniors pré-nationaux, ils l’ont enfin fait ! 

Appliqués défensivement, ils ont très rapidement pris le contrôle du match (18-11 à la fin du 1er QT). Les nerfs se sont ensuite tendus en fin de seconde période face à notre maladresse et au retour des adversaires à seulement deux points 33-31 à la mi-temps.

Les esprits étaient apaisés au retour des vestiaires, et nos garçons ont infligé un 27-9 à Senas dans le 3e quart temps. La dernière période a été bien gérée pour finir la rencontre sur le score 73-56.

Une très bonne performance des joueurs sur ce match, qui les place en très bonne position pour le maintien à 6 journées de la fin du championnat. Il faudra confirmer samedi prochain à Manosque.

En vrac et en punchlines 

  • 2019, les coachs n’ont plus le droit de crier sur leurs joueur·se·s
  • Il y a ceux qui reçoivent des fleurs, ceux qui font des câlins, nous on crie et on se fait la bagarre… Mais dans tous les cas, il n’y a que de l’amour. 
  • Beaucoup de nos équipes (RM3, SF, D2M, U17M… pour ne citer qu’eux) ont été frappées par le syndrome de la nullité. La défaite n’est pas une fatalité. 
  • Abdou Coach a remporté le gros lot de la tombola ! Au gram dam de Mood qui avait pourtant acheté plus d’une dizaine de tickets… Les perdants restent des perdants, mais la défaite n’est pas une fatalité !  

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.