L’Analyse du Doc – SG2 : « La défense c’est sur-cotée ! »

La saison est (presque) terminée et il est l’heure de dresser les premiers bilans. Doc Cha, coach des Seniors Filles 1, Seniors Garçons 2, U13F et U20M, nous donne son analyse sur chacune de ses équipes. Aujourd’hui ce sont les Seniors Garçons 2, Champions Pré-Région avec la meilleure attaque et la pire défense de leur championnat qui passent au scanner. Voici leur histoire.

L’avenir démarre tout de suite

Avant le démarrage de la saison, on ne savait toujours pas ce qu’on allait faire de cette équipe Pré-région et après la saison précédente je suis arrivé à plusieurs constats. Le premier était que contrairement à d’autres clubs, nous ne faisions pas assez jouer nos jeunes dans les catégories Seniors et pour se développer, c’est bête à dire mais un joueur doit jouer. Le second constat est qu’il nous fallait une vraie équipe réserve. Enfin après les deux échecs en finale U20, où l’on m’a beaucoup reproché ma philosophie de jeu, j’avais besoin d’un nouveau challenge et que je pouvais gagner par l’attaque. C’est donc pour toutes ces raisons que j’ai décidé de composer cette équipe uniquement avec des joueurs de moins de 23 ans (né en 95 et après). Il n’y a eu qu’une seule exception à ce règlement avec la présence de Clément qui a apporté son expérience et son énergie, jusqu’à se demander si ce n’était pas le plus jeune de tous.

« Seuls les plus forts survivent »

On dit que la défense fait gagner des titres mais on dit également que les chiffres ne mentent pas. On termine premier du championnat avec la meilleure attaque avec 91,1 points marqués par match (73,8 points pour l’US St Marcel seconde meilleure attaque), et la deuxième pire défense du championnat avec 76,6 points marqués par match (79 pts pour le BCR pire défense du championnat). C’est la preuve même que la défense c’est sur-cotée !

La force que nous avons eu cette saison et je pense que c’est la clé pour les équipes qui gagnent, c’est que nous sommes jamais sorti de notre ligne de conduite : Attaquer, quoi qu’il arrive. Cela nous a coûter 3 défaites, que l’on aurait pu éviter en rentrant dans des matchs un peu plus défensifs mais en fin de compte, nous sommes champions !

La saison n’a pas été toute rose non plus, l’équipe étant composé à 50% des U20, il a fallu faire face à leurs états d’âmes et leurs problèmes de fuites urinaires, en plus des joueurs montés en équipe une pour combler les nombreuses absences. J’ai du jongler avec mon effectif au point d’avoir utilisé 25 joueurs différents cette saison mais comme je le répète souvent « seuls les plus forts survivent ! ». Pour conclure je tiens à féliciter les survivants et moi même pour ce titre, les disparus aussi parce qu’ils ont eux aussi un moment donné été utiles et dire à tous que l’attaque c’est la vie !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.